Hôtel Palace Royal
Romance
Horaire & activités familiales
Aires d'amusement pour les enfants
Jeux d'eau et piscines
Salles de jeux
Notre Mascotte Plouff / Concours coloriage
Congrès et réunions
Mariages
Bals de finissants
Party de bureau/réception du temps
des fêtes
Réception, anniversaires et fêtes de
tous genres
Réservez en ligne

Par téléphone :
1-800-567-5276 (JARO)



Achat de carte-cadeau en ligne
Vacances et familles
Joindre notre liste d'envoi

À propos

La compagnie « Les Immeubles Jacques Robitaille inc.» a été fondée et incorporée au début des années 70 par Monsieur Jacques Robitaille. À ses débuts, l'entreprise se spécialisait dans l`achat et la gestion d'immeubles à logements résidentiels situés principalement à Charlesbourg, en banlieue de Québec.

C'est en 1976 que l'entreprise effectue ses premiers pas dans le secteur hôtelier en procédant à l'acquisition du motel Québec Inn, situé sur le boulevard Hamel, à Sainte-Foy. Cet établissement d'une trentaine de chambres construit en 1967 connaîtra plusieurs agrandissements au cours de la première partie des années 80.

En 1984, Jacques Robitaille procédait à un investissement dans la restauration rapide avec l'ouverture d'un restaurant Harvey`s situé sur le boulevard Hamel, à l'Ancienne-Lorette. Cet établissement procure de l'emploi à environ 45 personnes.

À la fin de 1986 début 1987, on procéda à la réalisation d'un projet d'investissement de plus de 6 500 000 $ qui permit à l'hôtel Québec Inn de devenir l'établissement hôtelier moteur de l'axe Nord-Ouest de la région de Québec.

C'est également au cours de l'année 1987 que «Les immeubles Jacques Robitaille inc.» quittaient le secteur de l'immobilier résidentiel pour se consacrer uniquement au secteur hôtelier avec l'acquisition, en avril 1987, de l'Hôtel Québec, connu anciennement sous le nom de l'Hôtel Quality Inn, situé sur le boulevard Laurier, à Sainte-Foy, près de la sortie des ponts de Québec et Pierre-Laporte. Sa situation à l'entrée ouest de la ville, à proximité des autres centres hôteliers de Sainte-Foy, fait de l'Hôtel Québec un site de premier choix pour les congressistes, les exposants, les mariages ainsi que pour les touristes et les voyageurs.

C'est en mars 1990 que «Les immeubles Jacques Robitaille inc.» fait l'acquisition de l'Auberge Sainte-Foy, connue anciennement sous le nom de l'Auberge Ramada Inn, située à environ 200 mètres à l'est de l'Hôtel Québec, angle Lavigerie et boulevard Laurier.

À ce moment, les trois établissements du groupe «Les immeubles Jacques Robitaille inc.» comptent plus de 425 chambres et services adjacents dans le secteur de Sainte-Foy.

À partir du milieu de l'année 1991 et jusqu'à mai 1992, l'Hôtel Québec fait peau neuve par une importante rénovation en profondeur de ses installations pour un coût d'environ 6 000 000 $. Un tout nouveau revêtement extérieur de l'édifice, les chambres, les salles de banquets et de conférences, ainsi que la section restauration sans oublier les espaces communs subissent d'importantes transformations. Les équipements et ameublements ont tous été remplacés et modernisés ce qui en fait un hôtel à la fine pointe du confort et de la technologie.

En septembre 1992, Monsieur Jacques Robitaille fait l'acquisition du légendaire restaurant Le Deauville situé à l'intersection du boulevard Laurier et de Lavigerie à Sainte-Foy. Finalement, Monsieur Robitaille trouve opportun de vendre le restaurant en octobre 1993.

Au printemps de 1993 , c'est l'Auberge Sainte-Foy qui subit d'importantes rénovations au coût de 1 200 000 $. Toutes les chambres, les espaces communs, le hall d'entrée, les salles de réunion ainsi que l'extérieur du bâtiment sont refaits à neuf. La section avant de l'hôtel est entièrement modifiée afin de lui redonner une architecture plus moderne et adaptée à sa clientèle.

En mai 1993, Monsieur Jacques Robitaille fait l'acquisition de l'hôtel Plaza Universel situé à l'intersection boulevard Laurier et Lavigerie à Sainte-Foy. C'est un établissement de grand luxe avec une architecture des plus moderne s'alliant à un style victorien qui charme les voyageurs les plus exigeants. Par contre, ce n'est qu'au début de novembre de cette même année que Monsieur Robitaille prend en charge l'exploitation du restaurant de l'hôtel, étant précédemment exploité par un concessionnaire. Au cours des années 1997 et 1998, l'intérieur de l'Hôtel Plaza est transformé par l'agrandissement de son atrium avec plantes tropicales, l'ajout de balcons aux chambres intérieures, ainsi que de deux basilaires, dont un permettant l'accès provenant du grand Hall de l'hôtel, et l'autre pouvant desservir les somptueuses salles de congrès PLAZA 1 et PLAZA 2. L'ensemble des chambres, les ameublements, la décoration, ainsi que tous les espaces communs, ont été refaits et réaménagés. Des chambres ont été spécialement conçues et adaptées pour les personnes à mobilité restreinte. À l'extérieur, la façade le l'hôtel Plaza Québec a complètement été remodelée, lui confirmant un air de château reflétant son charme intérieur de l'époque victorienne. En 1999, tous les salons et salles de réunion de l'hôtel sont refaits et décorés avec élégance et prestige incluant la somptueuse salle de bal dont cette dernière a été entièrement aménagée de façon à accueillir un plus grand nombre d'invités tout en offrant un confort et une décoration dignes des rois.

C'est en 1997 que Monsieur Robitaille fait l'acquisition de l'église et de l'immeuble du Patro St-Vincent de Paul situés à proximité de la côte d'Abraham, tout près du carré d'Youville, dans le but de le convertir en projet hôtelier. Par contre, ce projet sera toutefois retardé par celui de l'Ilôt d'Aiguillon, mieux connu maintenant sous le nom de l'Hôtel Palace Royal, et cela malgré que l'ensemble des plans étaient presque tous complétés à ce moment.

Enfin, c'est en 1997 que le projet de l'Hôtel Palace Royal débute avec l'acquisition de l'immeuble, propriété de Monsieur Jean Pierre Cadorette qui opérait le restaurant A & W. En janvier 1998, de nouvelles acquisitions sont effectuées dont les immeubles de Madame Jeanne Raymond, qui exploitait la tabagie, intersection rue Saint-Jean et Carré d'Youville, ainsi que les immeubles de la compagnie Les Investissements Richard Lacroix inc. exploitant les commerces le bain Sauna et le bar Le Carré donnant sur la rue d'Aiguillon. Afin de compléter le remembrement des terrains nécessaires pour ce projet, c'est en mai 1999 que le dernier terrain face à l'Autoroute Dufferin sera acquis du Ministère des Transports.

L’ouverture de l’hôtel Palace Royal en décembre 2000 permet à cette importante chaîne hôtelière de s’implanter dans le centre-ville de Québec et concrétise la place de choix qu’occupent les Hôtels JARO dans le secteur hôtelier de la région. Avec son décor luxueux de style contemporain et la richesse de son ameublement, l’hôtel Palace Royal se démarque de l’ensemble des produits hôteliers du centre-ville. M. Robitaille implantera également un jardin tropical, un bain tourbillon central et une piscine intérieure, ce qui devient en quelque sorte sa marque de commerce et le distingue des autres compétiteurs.  Cet aménagement confère l'hôtel Palace Royal son titre «d’oasis au cœur de la ville». 

La compagnie continue son développement en 2001 et achète l’hôtel Lindbergh situé sur le boulevard Laurier. Ce sixième hôtel de la chaîne hôtelière offre un confort douillet, un calme sans pareil et un décor nostalgique rappelant les grands exploits de l’aviateur Charles Lindbergh.

Suite à l’expansion accrue des Hôtels JARO, une centrale de réservation voit le jour au printemps 2003 afin de s'assurer de la standardisation des réponses et d'un meilleur soutient à sa clientèle.  À ce jour, la centrale de réservations compte plus de vingt employés par jour.  Ainsi, pour consolider l'image de marque de tous ces établissements, l`identification « Les Hôtels JARO » avec logo est publicisée avec son numéro de téléphone unique pour les réservations pour tous ses établissements, soit le 1-800-567-5276.

Tout au long de cette grande expansion hôtelière entre 1976 à aujourd’hui, la restauration a pris une place importante au sein de l’entreprise.  Nous avons assisté à la naissance des restaurants suivants: Les Palmes, Le Dix Vagues, Le Beffroi et tout dernièrement, Ginger Pub Grill Lounge and Sushi Bar.

La chaîne hôtelière continua son expansion à l’automne 2008 avec l’ouverture d’un 7e établissement, situé sur le boulevard Hamel près de l’Aéroport international de Québec. Cet établissement classifié  4 étoiles possède 156 chambres et tous les services essentiels.  Bien entendu, on y retrouve une piscine intérieure.  Toutefois, celle-ci est très distinctive des piscines des autres établissements JARO, car elle est située sur le toit de l’hôtel avec une vue panoramique sur la grande région de Québec. 

Le succès des Hôtels JARO repose sur le travail acharné de M. Robitaille dans son entreprise mais également sur les épaules de son épouse, Madame Gisèle Robitaille qui fût présente dès le premier jour.  L'entreprise a pu prendre son expansion grâce à ses employés dévoués au service de notre clientèle.  L'ensemble des établissements procure de l'emploi à environ 850 personnes sur une base annuelle.

Ce qui démarque la chaîne des Hôtels JARO, c'est la chaleur avec laquelle le personnel accueille sa clientèle et attache une très grande importance à l'attention personnelle de chaque client. Tout est mis en oeuvre afin de répondre aux besoins des clients les plus exigeants, tout en personnalisant les services qui leur sont offerts. De plus, l'ensemble de ses installations sont continuellement maintenues dans un processus de modernisation dans le but d'offrir un produit de haute distinction et de qualité supérieure. De ce fait, plusieurs établissements ont subi d'importantes rénovations au cours de l'année 2010. L'hôtel Plaza Québec, l'hôtel Lindbergh ainsi que l'hôtel Québec Inn ont tous été rénovés. En ce qui concerne l'Hôtel MUST, 23 chambres ont été ajoutées à l'été 2010.

Finalement, les Hôtels JARO sont en constant développement.  Le tout dernier projet des Hôtels JARO est un centre d'amusement pour enfants qui a vu le jour le 12 juillet 2010. La Carie Factory accueille petits et grands afin de vous amusez dans des glissades, un cinéma 4D, un Ballocity et plus encore. Une panoplie de bonbons vous y attend !


Site web réalisé par iClic, créateur de succès Internet